Pétition sur les armes à énergie dirigée - 2003


Avis de petition europeenne

15 Octobre 2003

Mesdames, Messieurs,

Cette pétition européenne, avant d’être transmise à la Commission des pétitions du Parlement européen, est envoyée à titre d’information à des personnalités politiques, des scientifiques, des médecins, des militants et activistes, des journalistes, des organisations humanitaires , quelques artistes, des associations, à des personnes de tous horizons donc qui ont un engagement à titre professionnel ou personnel et qui participent aux évolutions de la société;

L'objectif est d'attirer l'attention sur de nouvelles formes de criminalités High Tech et sur l’utilisation et la circulation de systèmes qui utilisent des ondes ou de l’énergie (de type radar / micro-ondes ou autre). Ces technologies présentent des risques pour le libre arbitre et la santé publique mais l’opinion est encore en grande partie tenue à l’écart de ces évolutions et le débat n’a pas lieu.

113 personnes ont déjà participé à l'action; par ailleurs des personnes subissent ce type d'agressions et des armes sont en circulation, il est donc urgent d'agir. Cet appel s’adresse à tous, car ces évolutions technologiques, qui sont à double tranchant, peuvent être utilisées à différentes fins et vont avoir de plus en plus de conséquences sur la vie civile. Les dérives et abus de ces systèmes qui portent atteinte aux droits fondamentaux et au respect de la personne devraient de toute façon faire l’unanimité contre eux. Les références indiquées en fin de pétition peuvent être fournies pour plus de précisions.

La pétition a été lancée le 1er juillet 2003 par des groupes d’invidus concernés indirectement ou personnellement et regroupés en initiatives citoyennes et  communautés d’intérêt  :

AVEC LA PARTICIPATION du CAPT (Collectif citoyen basé en Région parisienne), de la Communauté d’intérêt des victimes d’armes électroniques (100 membres) basée à Erlangen en Allemagne, ainsi que du Dr Rauni Kilde, médecin, ancienne Directrice des services de Santé du Nord de la Finlande (Laponie).

---------------------------------------------
PETITION SUR LES DERIVES DES ARMES A ENERGIE DIRIGEE

Nous, soussignés citoyens de l’Union européenne, saisissons le Parlement européen afin qu’il étudie plus avant la question des armes à énergie dirigée et leurs effets. Ces systèmes portent atteinte aux grands principes et objectifs de l’Union européenne, nous demandons que des mesures soient prises.

Des rapports d’experts (dont les rapports du Parlement européen et les publications du Comité pour l’évaluation des options technologiques et scientifiques -STOA- parus entre 1995 et 1999) font état du développement et de la mise en circulation en continu de technologies et d’armes à énergie dirigée antipersonnelles appelées à tort non-létales, puisqu’elles peuvent en réalité devenir mortelles si la puissance est augmentée ou si la victime est affaiblie. Ce discours sert à les faire paraître moins dangereuses et donc plus acceptables aux yeux de l’opinion.

Ces technologies qui répondent à des objectifs aussi bien civils que militaires et qui sont encore secrètes et tabous vont se banaliser car elles sont destinées à la surveillance et au contrôle des foules (manifestations, évènements) dans les villes en France, en Europe et dans les pays industrialisés en général.

Parmi les évolutions de ces recherches qui ont commencées il y a plusieurs décennies, les spectres des ondes électromagnétiques ou acoustiques ont fait l’objet de développements et des bandes jusqu’à présent peu exploitées trouvent des applications pour la localisation, l’imagerie, même à travers murs et vêtements, comme par exemple les systèmes à ondes TeraHertz et l’UWB qui sont difficilement détectables. Des armes sonores ont été développées qui peuvent tirer des balles acoustiques ou projeter du son pour intimider, terroriser ou désorienter. Des armes à hyper-fréquences ou à micro-ondes ont été conçues qui provoquent de fortes sensations de brûlures, des malaises et même des invalidités.

Les rapports d’experts relèvent qu’il n’y a pas de législation efficace pour cet arsenal. Pourtant l’obligation de secret qui pèse sur ces recherches afin d’en protéger les enjeux, associée à l’absence de législation rendent tous les abus possibles. L’éventail de ces risques et abus comprend :

-- l’utilisation des capacités répressives de ces technologies par des agents publics comme instrument de pouvoir afin de réaliser des vengeances ou faire subir des pressions; et la mise en place d’un système corrompu, où l’argent gagné de cette façon permet de financer le silence et la participation d’autres personnes.

-- des dérives de la part de "chercheurs dévoyés" et de "laboratoires sans scrupules" "qui se livrent à des expérimentations" pour reprendre la formule concernant la bioéthique énoncée à l’occasion des 20 ans du Comité consultatif  national d’éthique français car elle peut s’appliquer dans ce domaine aussi;

-- la possibilité que de telles armes fonctionnant à plus ou moins longue portée tombent entre les mains de réseaux criminels, terroristes ou mafieux.

Les citoyens ne sont pas protégés face à ces évolutions et actuellement des personnes se trouvent piégées dans cette zone de non droit et subissent des violences inouïes au quotidien. Elles ont toute la charge de la preuve alors même que ces armes fonctionnent à distance et sont invisibles et méconnues (d'un point de vue technique, pour mesurer un signal et utiliser le bon équipement, un technicien doit savoir assez précisément ce qu’il cherche et d'un point de vue juridique, pour qu’une preuve soit jugée recevable il faut qu’elle corresponde à quelque chose d’admis et de connus).

Les signataires de cette pétition demandent que les parlementaires, les pouvoirs publics, l’opinion prennent en compte la question et que les débats mènent à la reconnaissance de ce phénomène afin que des garde-fous soient mis en place. Des moyens doivent être mobilisés pour investiguer les nombreuses plaintes  en Europe.

La pratique est souvent en avance sur la législation, dans beaucoup de domaines en raison du rythme auquel les avancées scientifiques se sont développées. Ces technologies présentent des risques pour la santé publique et les libertés individuelles de tout un chacun. Il est nécessaire d’agir pour faire cesser les abus et préserver les valeurs et les droits fondamentaux sur lesquels reposent la société.
___________________________________

Références:
¤ RAPPORT sur l'environnement, la sécurité et la politique étrangère, du 14 janvier 1999 A4-0005/99 Commission des affaires étrangères, de la sécurité et de la politique de défense; Rapporteur: Mme Maj Britt Theorin (n° PE227.710)
¤ UNE ÉVALUATION DES TECHNIQUES DE CONTRÔLE POLITIQUE (rapport STOA) réf. n° PE166.499 Résumé analytique élaboré pour servir de document de base pour la  séance de session du mois de septembre 1998
¤ Un consensus scientifique croissant concernant les interactions entre biologie cellulaire et moléculaire et les champs électromagnétiques de l’environnement par le Dr W. Ross Adey du Veterans Affairs Medical Center & University School of Medicine, Loma Linda, California, 92357 USA in Transmissions électromagnétiques : les dernières évidences scientifiques, nuisances potentielles et stratégies en vue de réduire les risques. Symposium de la Communauté Européenne, Londres 27 octobre 1994.
¤ New T-ray Space Camera also sees through Clothes, Walls 13/06/02 by Robert Roy Britt, Senior Science Writer of Space.com
¤ X-Ray Vision for G.I. Joe, by Otis Port, October 18, 2002, Business Week Online, The McGraw-Hill Cos i/a/w ScreamingMedia, Inc.
¤ The sound of things to come by Marshall SELLA, New York Times 23 mars 2003 Section 6, Page 34, Column 3
¤ Le Comité national d'éthique français a 20 ans, AFP Paris 21/02/03 par Brigitte Castelnau
¤ The shocking menace of satellite surveillance, The English Pravda, 14/07/2001 by John Fleming, writer, author of "The War of All Against All"
¤ Les armes de l’ombre, aux Ed. Carnot déc. 1999, par Marc FILTERMAN
¤ Les ondes de la mort, aux Ed. CEPHES - AURORE par Daniel DEPRIS
¤ Mikrowelle als Nahkampfwaffe, Welt am Sonntag, 01/06/02 par Julia Winkenbach (mentionne 150 plaintes) =
<http://www.welt.de/daten/2002/01/06/0106vm306168.htx>
¤ "Hypocrisie des armes non létales" par Steve Wright in Le Monde Diplomatique Déc. 1999

==========================================

En espérant vous avoir convaincu de l'importance qu’il y a à se saisir de la question et de déclencher des débats et des enquêtes et en vous remerciant à l’avance de bien vouloir examiner notre démarche, nous vous prions d'agréer, Mesdames, Messieurs, l'expression de notre considération respectueuse.

=====================================

La pétition a fait l'objet d'une déclaration à la CNIL.
Tout soutien éventuel ou parrainage ou signature sont bien sûr les bienvenus.
Les signatures (nom, adresse, profession, nationalité) ont été reçues par la poste ou par e-mail.

---------------------------------
 

Avec la participation de :
Reinhard Munzert
IG der Opfer von E-Waffen
www.mikrowellenterror.de
Email: Rmunzert@t-online.de


 

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 03/01/2013