Ondes basse fréquence

En URSS, des ondes basse fréquence sont projetées sur des villes pour susciter certains comportements.

En 1962, quand les américains cherchaient des micros derrière les murs de leur ambassade, ils ont découvert un rayon d'ondes microélectriques dirigé sur l'ambassade. Celui-ci causait des maux tête, des vomissements, de la fatigue, des cancers. Pendant 12 ans, ces faits sont restés secrets, même pour le personnel concerné.

D'après le conseiller à la sécurité Zbigniew Brzezinski, l'ambassade des USA à Moscou enregistre le plus haut taux de cancer.

{Livre, Livre Jaune N° 5 (Le), Collectif d'auteurs, Ed. Félix}

 

Signal de Moscou : En 1962, en cherchant des "micros" dans l'ambassade américaine en URSS, les américains ont découvert un rayon d'ondes microélectriques dirigé sur l'ambassade. Ce dernier affecte le système nerveux, crée des maux de tête, une faiblesse générale, de la fatigue, des nausées, une irritabilité, des angoisses, des dépressions, une inhibition des capacités intellectuelles.

(les révélations de Jack Anderson en 1972 ont permis de mettre la vérité à jour).

Le personnel de l'ambassade américaine de Moscou détient le plus haut taux de cancer au monde. (d'après Z. Brzezinsky).

 

Signal d'Eugène (ville dans l'Oregon aux USA) : Signal inconnu enregistré à 9000 m d'altitude. On a décelé la présence d'ondes électromagnétiques dans des zones d'habitation. Cela a créé des maladies mais l'affaire a été enterrée.

 

La fréquence de résonance de l'ionosphère est presque identique à celle du cerveau humain. L'ionosphère est donc une onde porteuse parfaite à partir de laquelle on peut atteindre le cerveau sans changer la fréquence d'émission. C'est ce lien entre la sphère électromagnétique de la Terre et les fréquences de résonances du cerveau qui est à la base des armes stratégiques.

Richard Helms (ancien responsable de la CIA), a fait une déposition devant la commission Warren le 19/06/1964 :

"les soviétiques développent des armes sophistiquées qui leur permettront d'influencer le comportement de citoyens soviétiques, de façon à les mettre en harmonie avec les exigences du système politique.

Cette technologie donne également accès au "codage" d'informations, dont le but est de manipuler la pensée du citoyen."

Charles Oleszycki, conseiller au ministère des affaires étrangères, département du contrôle des armes et du désarmement révèle dans son livre que le Département d'Etat a menti, qu'il est en réalité en possession de document sur les armes invisibles. Il ne pouvait ignorer les paragraphes secrets de l'accord SALT II, dans lesquels les soviétiques proposent d'interdire des armes à infrason, "les rayons de la mort" et toute arme électromagnétique dont le but est la manipulation biologique. Pourquoi interdire si ce n'est que ça existe ?

 

Les armes psychotroniques sont des armes qui influencent le système nerveux avec des rayons non ionisants (différents des armes atomiques qui elles ont un rayon ionisant). Elles ont des effets physiologiques, changements biologiques et neurologiques.

{Livre, Coucou, c'est Tesla, l'énergie libre, Collectif d'auteurs, Ed. Félix}

En se servant d'armes psychotroniques (armes Tesla) relativement faciles à construire, il est aisé de priver de sa conscience de veille tout soldat qui part à l'attaque et de lui enlever toute agressivité.

Le magazine 2000, n° 97, déc. 93 indique à propos des armes psychotroniques :

"Vous souvenez vous des images de la Guerre du Golfe lorsque des milliers de soldats irakiens sortirent de leurs tranchées en capitulant ? Ils se rendirent même aux journalistes qu'ils prenaient pour des soldats et ils furent la proie bienvenue des canons de l'artillerie américaine, bien qu'ils aient brandi leurs drapeaux blancs. De plus en plus d'experts militaires sont persuadés que ce n'est pas le ravitaillement, insuffisant des troupes de Saddam Hussein qui a provoqué cette capitulation soudaine et massive mais que ce sont bien les armes psychotroniques de Mind-Control des Etats Unis.

Quelques-unes de ces super armes de haute technologie se servent des effets qu'ont les ondes de fréquences radio sur le cerveau humain. Ainsi que le relate en janvier 1993, un rapport de la revue spécialisée Aviation Week and Space Technology, le ministère de la défense des Etats Unis équipe maintenant des fusées avec du matériel qui peut provoquer des pulsions électromagnétiques (EMP's) pour paralyser l'ennemi sans devoir se servir pour autant de composantes atomiques, biologiques ou chimiques.

Avec ce type d'arme, le premier but est de couper les systèmes électroniques ennemis. D'autres appareils produisent des ultrasons, des ondes de sons ELF (de fréquences extrêmement basses) qui provoquent des nausées et des vomissements et perturbent à l'extrême le sens de l'orientation des personnes ciblées. Ces armes ont un rayon d'action d'au moins 2500 km."

{Livre, Livre Jaune N° 5 (Le), Collectif d'auteurs, Ed. Félix}

http://parc-vramc.tierranet.com : Kathleen Sullivan est devenue un soutien pour les autres victimes du contrôle du cerveau et pour leur famille.

{Magazine, Nexus, No 3, 07-08/1999}

Les procédés des armes psychotroniques ou RF (radiofréquences) ont été exposés lors de la conférence de Los Alomos vers fin 1993.

"Cela consiste à transmettre un champ d'énergie destructeur pour les équipements électroniques ou une information sous la forme d'un champ radioélectrique ou électromagnétique modulé d'une façon spécifique en direction d'une personne ou d'un groupe de personnes afin d'influencer le comportement psychologique."

Les artificiers savent généralement qu'il vaut mieux éviter d'utiliser à proximité des détonateurs dans de la dynamite ou des pains de plastic, un talkie-walkie, et à plus forte raison un téléphone portable. L'émission d'un portable pourrait en effet en provoquer l'explosion.

{Livre, Armes de l'ombre (Les), Marc Filterman, Ed. Carnot, Collection Ciceron}


www.greenlightcenter.fr

 

Ajouter un commentaire