Des sombres et ignobles profiteurs du malheur d’autrui

Pendant combien de temps les gargouilles envoyées par le diable essaieront de me faire croire que je suis à l’origine de mes emmerdes, que c’est moi qui les alimente, tout en me donnant des conseils qui, et je suis certain qu’elles en ont pratiquement toujours conscience, sont voués à me rapprocher de pièges menant inexorablement mais souvent lentement vers la mort ?

Le fait de se persuader que l’on n’aurait pas conscience du mal que l’on peut faire, puisqu’on est seul a priori à chaque fois à savoir que nos agissements sont issus d’injonctions, ce qui consiste en somme à se mentir à soi-même (on est proche de la mythomanie), ne peut en aucun cas enlever la complicité et la culpabilité.

Proposer à une personne de faire trois pas sur le côté n’a rien de mortel dans l’absolu, sauf si celui qui vous le demande a mis un piège au niveau du deuxième pas… La plupart du temps on se doute du caractère nocif évidemment, vu la réputation de celui qui nous le demande, même si on essaie de se le cacher. Mais, de mon point de vue, cela semble quelque chose d’impossible à refuser. Pourtant je reste persuadé qu’il y a bien plus de personnes aux instincts nobles que l’inverse, même si je peux me tromper là-dessus sachant qu’un des principes de bases de protocoles des sages de sion énonce le contraire. Surement la conséquence de la « oui attitude » qui consiste à accepter de faire le mal plutôt que de le subir (c.f. 1984). Aussi, « Si l’on agit pour le compte de, alors ce n’est pas vraiment nous… », peut-on entendre dans le film Ghost Rider 2 par exemple.

Une question qui me turlupine est : les marionnettes/concierges profitent-ils en toute conscience du malheur d’une personne pour s’en mettre plein les fouilles ou voir leurs vies améliorées, comme un transfert de vie en quelque sorte, ou sont-elles obligées de faire ce qu’elles font ? Comme d’habitude la réponse n’est ni noire ni blanche mais plutôt teintée de gris comme toutes les personnalités qui composent l’humain. Le marionnettiste obtient à peu de choses près le même résultat de ses âmes vendues, seule la manière de l’obtenir est différente. Certaines sont contraintes et forcées, d’autres acceptent en fermant les yeux pour obtenir ce qu’elles souhaitent, d’autres enfin ne doivent attendre que ça car en plus d’y gagner, elles y prennent surement plaisir.

L’égoïsme grignote ainsi le monde transférant la vie des personnes les plus bonnes, vers les pires. Vers quoi peut mener un tel cercle vicieux ?

"Si seulement ils enseignaient l'amour, la compréhension et la compassion... Ils devraient enseigner que la vie ne finit jamais, jamais, au lieu de culpabiliser les gens. Ils devraient  enseigner qu'à notre mort, il nous sera rendu compte de chacune de nos paroles et de chacun de nos gestes, car tout a une conséquence". Dr. Elisabeth Kübler-Ross

Aller, regardez à partir de 6:56, écoutez MADAME Ghislaine Lanctôt et prenez-en de la graine : http://www.youtube.com/watch?v=79hao_xxfXk

Toutefois, et c’est très certainement la plus terrible chose à laquelle j’ai pu être confronté dans mon vécu, la question du mind-control, s’il existe vraiment, fout un bordel monstre dans toutes nos réflexions…

Ajouter un commentaire