Contrôle de la pensée, Cannabis et Chemtrails

Je crois qu'un des buts des chemtrails est d'augmenter les EMP (pulsations électromagnétiques) et HPM (pulsations micro-ondes à hautes fréquences), et ainsi instaurer davantage de contrôle de la pensée de masse, perpétré par les armées et services Américains/Canadiens/Allemands. Des expériences de contrôle de la pensée ont lieu depuis au moins 65 ans, datant des jours de guerre pré Nazi et ce qui a suivi. À l'époque, 3000 génies diaboliques ont été expulsés de l'Allemagne et accueillis à bras ouverts sur la terre de liberté pour expérimenter davantage dans le pays des braves pendant que Dieu sauve la Reine ("God saves the Queen"), et que l'homme sanctionne le Dr. Strughold et ses amis.

Le contrôle de la pensée est la source de toutes les déformations, et d'inciter la peur et de contrôler les déclencheurs de l'esprit humain sera toujours la priorité numéro un pour "Les Pouvoirs En Devenir". L'esprit de l'enfant a été cartographié, et l'opération du jour où il l'a été, pour nuire à la croissance et au développement, a ensuite fonctionnellement "Joué" avec ces connaissances, augmentant ainsi l'efficacité de contrôle de la pensée de masse. Dans leurs plans futurs, des armes micro-ondes et du contrôle de la pensée offensif lient les mains pendant que des crimes contre l'humanité sont en cours dans le pays.

Le contrôle de la chimie du cerveau est important dans le contrôle de la pensée. Le LSD est un bon exemple des aspects chimiques des expériences de contrôle de la pensée. Le contrôle de la chimie du cerveau contrôle ultimement les neurotransmetteurs. Le contrôle des neurotransmetteurs contrôle le procédé de la pensée du cerveau, qui à son tour contrôle l'humain.

Comment est-ce qu'un individu peut diminuer les effets du contrôle de la pensée? De façon naturopathique. Une herbe de grande valeur est le cannabis, mieux connu comme marijuana, qui a des applications médicales prouvées dans divers cas incluant le cancer et le SIDA, les deux étant causés par des radiations de fréquences (RF). L'information suivante reliée au cannabis provient du "Synopsis de psychiatrie - Psychiatrie Clinique des Sciences du Comportement".

La plante de cannabis contient plus de 400 agents chimiques desquels approximativement 60 sont chimiquement liés au tétrahydrocannabinol, ou THC delta 9. Le cerveau humain possède un récepteur naturel de cannabinoides communément appelé le récepteur de THC. Chez les humains, le THC est rapidement converti en 11-hydro-delta 9 THC, le métabolite qui est actif dans le système nerveux central.

Le récepteur de cannabinoides est un membre de la famille des récepteurs reliés au protéines G. Le récepteur est associé à la protéine G inhibitoire qui est associée au "cyclase d'adenylyl" de façon inhibitoire. Les protéines G sont une famille de "triphosate de guanosine" (GTP), rattachant les protéines de structures semblables. Le récepteur est trouvé à plus forte concentration dans la "gaglia basal", l'hippocampe et le cervelet. Le GTP est interchangeable avec la "diphosate de guanosine" (GDP). Les protéines G consistent en trois plus petites protéines (p1, p2, p3).

Le GTP associé avec p1 est le fragment actif impliqué dans l'activation ou l'inhibition d'une certaine molécule affectante (par exemple avec l' "cyclase d'adenylyl", un canal d'ions). Puisque p1 elle-même contient la capacité de convertir du GTP en GDP, l'activité de p1, associée au GTP, est stoppée lorsque le GTP se convertit en GDP. La conversion de GTP en GDP permet la réassociation de p1 avec p2 et p3. P1 est ensuite séparé en 3 sous-unités (1a, 1c, 1c). La sous-unité 1a est associée à la stimulation de l'activité du "cyclase d'adenylyl", La sous-unité 1b avec l'inhibition de l'activité "adenylyle". La sous-unité 1c avec la stimulation du second système de transmission phosphoinostole.


Ce que tout ceci veut dire, d'après certains scientifiques, est que la stimulation des récepteurs de cannabinoides pourrait réduire la susceptibilité du cerveau humain aux fréquences extérieures qui sont actuellement utilisées dans les expériences de contrôle de la pensée et/ou d'essais d'armes à base de fréquences. Cette opinion médicale est controversée et n'est pas supporté par aucune étude connue impliquant la combinaison de THC et de fréquences spectrales (SF). Aussi, toute preuve identifiant une expérience de contrôle de l'esprit est extrêmement difficile à obtenir, et obtenir tout rapport qui pourrait exister sur un facteur THC/SF est virtuellement impossible. Une chose à se rappeler, qui supporte cette opinion médicale, est le fait que le cerveau humain possède un récepteur de cannabinoides (THC), et la marijuana est la seule plante qui produit du THC. Ainsi, le récepteur a un but de fonctionnement relié à l'ingestion de THC qui soit n'a pas encore été considéré, soit nous est caché.


Mind Control, Cannabis and Chemtrails
Terry Reed, Babel Magazine, avril 2002


Source : Babel Magazine www.babelmagazine.com
Traduction: Évolution Québec
 

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 30/12/2012