Pascal Obispo

Le nombre très important de signes du pouvoir secret dans sa fiche wikipédia permet de se douter qu'il est sous contrôle de celui-ci. Ces oeuvres contiennent donc des éléments insérés sciemment à la demande du pouvoir. En voici quelques éléments :

Il quitte sa ville natale à 13 ans pour s'installer à Rennes avec sa mère.
Début 1996 (666), il est en première partie de Céline Dion pour 13 dates, dont 4 à Bercy. (Wiki)

Dans la chanson « Tu trouveras » d’Obispo et Natacha Saint Pierre, un passage m'a étonnamment marqué : « … et si tu lis entre les lignes, tu trouveras dans mes chansons, tout ce que je n’ai pas eu le temps de dire… » : Mon interprétation en est que le pouvoir secret s'exprime à travers ces paroles (en s'adressant à qui exactement ? au peuple ?) et qu'il faudrait donc lire entre les lignes afin de repérer les doubles sens qui permettent d’en apprendre plus sur le monde, ses secrets, les agissements du pouvoir etc.


Sur son album « Millénium » live 00/01, sorti en 2001, on peut voir au recto juste les yeux du chanteur, ce qui fait référence à l'oeil qui voit tout de la franc-maconnerie, puis au verso on voit un rayon de lumière qui est censé symboliser le rayon qui traverse toute matière :

obispo-millesime-recto-oeil.jpg

obispo-millesime-verso-rayon-1.jpg

Ensuite, le premier morceau « Neil Armstrong ou Gagarine » dure 7:13 ce qui attire l'oeil quant à une possible information à interpréter.

Quelques paroles de la chanson qui semblent raconter l'histoire du premier pas de l'Homme sur la Lune :

« Le ciel peut bien nous attendre encore un peu… »
« … au diable le ciel… »
« On a tous rêvé d'Apollo sur la Lune »
« Mais qu'est-ce que ça peut faire... de conquérir le ciel, quand on n'a pas encore fait le tour, de l'amour... »
« … le paradis c’est ici… »

Toutes les paroles vont dans le même sens : il semblerait que nous n'y soyons jamais allés...

De plus, mais ça c’est l’expérience qui parle, même si cela fait vraiment passer pour un illuminé je ne peux m'empêcher de vous y sensibiliser car c'est comme ça qu'ils fonctionnent (vous en retrouverez partout dans ce site et dans mon blog) : Gagarine est l’anagramme de : « gaga rien », ou, « t’es gaga, il n’y a rien, on n’y a jamais posé le pied »…


Autre album : "Les Fleurs du BIEN », sorti en 2006. Il fait tout de suite penser à l’œuvre énorme, et donc très connue, de poésies de Baudelaire : Les Fleurs du MAL". Le mal renvoie bien-sûr au pouvoir secret et si vous en doutez encore continuez de fouiller cela vous deviendra rapidement évident. Voici le recto pochette :

obispo-les-fleurs-du-bien.jpg
Si l'on ne compte que les cases blanches, donc sans la noire avec le visage ni la orange avec le titre, on tombe sur 13.
Obispo semble alors regarder le ciel, les étoiles, la Lune...

Ajouter un commentaire