Tales of Phantasia - SNES (1995)

Ce jeu, jamais sorti ailleurs qu'au Japon, semble avoir une histoire proche de celle de notre monde actuel. En tout cas il en comporte les signes. Une dizaine d'années après sa sortie, il a été traduit en français par une équipe d'amateurs (merci à eux). Voici les éléments à noter pour le moment car je n'ai pas encore fini le jeu :

Etoile de David

Omniprésente tout le long du jeu, elle sert de point de sauvegarde quand elle est au sol, est l'icône d'un objet et est souvent présente proche du grand ennemi principal (Dhaos).

Ici, c'est un objet magique sachant que nos dirigeants seraient capables d'utiliser des magies (comprenez plutôt technologies si avancées qu'elles font penser à de la magie) connues depuis la nuit des temps, jalousement gardées et transmises de génération en génération. Hollywood, bois de houx servant aux baguettes magiques est en outre le moyen d'expression artistique du pouvoir. Toute une mystique entoure donc ce symbole aux pyramides/triangles inversés. Dans le jeu est plutôt employé le mot "sceau" que "étoile" en référence à une autre appellation du symbole : Sceau de Salomon. Cela renforce le côté magique/mystique du signe.

snes-tales-of-phantasya-etoile-de-david-1.jpg
Il me semble que vous avez ensuite un téléporteur.

snes-tales-of-phantasya-etoile-de-david-2.jpg
Pour répondre à leur question, c'est un point de sauvegarde.

snes-tales-of-phantasya-etoile-de-david-3.jpg
Ensuite vous avez un ennemi, Malice (qui est selon moi la définition de l'intelligence au service du mal), qui va libérer le grand boss final, Dhaos, sur une étoile de David. Les yeux les plus affûtés auront remarqué que le casque de cet ennemi forme un oeil et que les pavés au sol sont faits de losanges qui reviennent TRES souvent dans les décors et qui ne sont pas sans rappeler le signe de l'équerre et du compas de la franc-maconnerie. On est en plein dans le sujet.

snes-tales-of-phantasya-etoile-de-david-4.jpg
Voici le big boss en question au même endroit. Et évidemment, beaucoup moins marrant, exit la sympathie : "Tous ceux qui s'opposent à moi y perdent la vie". Nous sommes drôlement bien tombés, nous, les gens biens, en ce lieu et à cette époque !

snes-tales-of-phantasya-etoile-de-david-5.jpg
La suite du dialogue est tout aussi intéressante puisqu'il est question de nous les humains, ce que ne serait pas ce grand manitou, qui n'aurions "aucune compréhension du grand oeuvre", autrement dit du "plan" qui doit visiblement être appliqué à notre planète par les men in black qui veillent à ce que tout se passe bien. Celui à l'origine du plan serait le grand architecte (parfois qualifié "de l'Univers"... rien que ça !) comme on peut le retrouver assez souvent dans la culture. Peut-être ce grand oeuvre est-il inconcevable pour nous car dépassant nos capacités intellectuelles, ou peut-être ne l'est-il pas tout simplement parce qu'il est si nocif qu'il vaut mieux que nous n'en ayons pas connaissance, ce qui semble tout de même plus raisonnable.

snes-tales-of-phantasya-etoile-de-david-6.jpg
La suivante ne comporte pas d'étoile de David mais un dialogue qui a son intérêt par rapport à ceux des images précédentes.

snes-tales-of-phantasya-12.jpg
A l'image du Japon qui voit, depuis sa défaite à la seconde guerre mondiale face aux Etats-Unis, toute sa culture imprégnée des signes du nouvel ordre mondial qui n'est autre que l'hégémonie états-unienne sur le reste du monde, on apprend ici qu'une armée de "démons" travaillerait activement chaque jour à conquérir le plus de pays possibles (néocolonisation) pour contrôler au final toute la planète et instaurer un pouvoir unique, fasciste. Il suffit de voir qui fait la guerre aux autres dans ce monde, qui attaque, qui lance des bombes atomiques et se permet de l'interdire aux autres. C'est la trilatérale des années 70 qui s'étend au monde entier.

13

Il n'est pas en reste puisque dès le début du jeu on le retrouve dans un dialogue qui aurait pu sans aucun problème indiquer n'importe quel autre âge :

snes-tales-of-phantasya-2.jpg
Chat et double

On m'a souvent dit bonjour deux fois d'affilée (en double) pour me signifier que ce qui allait suivre n'était pas sans emprise de ceux que j'ai sur le dos. Les personnes, à partir de là, n'agissent plus en leur âme et conscience mais selon ce qui leur a été édicté. Dans l'image qui suit, nous voyons l'intérieur d'une maison dans laquelle se trouve une femme qui dit bonjour deux fois, et un chat. Le genre de remarque qui peut me faire passer pour un parano, mais c'est tellement vrai et vécu...

snes-tales-of-phantasya-5.jpg

Une phrase au tout début du jeu est à noter puisque hautement philosophique :

« Si le mal existe en ce monde, il se cache dans le cœur des hommes »
Edward D. Morrison

Einstein lui-même n'était sûr de rien puisqu'il disait : "Soyez plus humains, ou cessez de l'être..."

Le mal est-il une partie intégrante de notre nature tel le Yin Yang ou est-il extérieur, étranger ?

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 08/04/2014