Tuerie de Collobrières - 17/06/2012

Mon avis sur la tuerie de Collobrières qui a coûté la vie à deux jeunes femmes gendarmes le 17/06/2012 :

Rien de très évident je le concède aisément, sans que cela puisse en enlever le caractère horrible et impardonnable de l'acte, mais la sagesse et le bon sens demanderaient plutôt de réagir selon ce principe (comme dans la majorité des affaires) :

"Ne jugez pas une réaction même si elle parait exagérée, commencez d'abord par jugez l'action qui l'a provoqué."

Alors il y a deux éléments, le tueur et les deux gendarmes.

Concernant le mec, il doit directement passer par la case sanction, on est d’accord. Mais quelle est la racine du problème afin que ce genre de souci ne se reproduise plus ? Est-ce le rouleau-compresseur société qui l’a détruit ? Est-ce les puissants de ce monde qui lui ont mis des bâtons secrets ou discrets dans les roues jusqu’à ce qu’il en arrive à en devenir un être ignoble ? Et je sais très bien de quoi je parle… vu ce que je prends et ce que j’ai pris dans la gueule, j’aurais largement pu passer à l’acte alors que je suis par ailleurs une personne des plus respectueuses du vivant et de tout ce qui nous entoure. Notre société et nos dirigeants peuvent vous transformer un homme bien en une machine de guerre et cela sans même entrer dans les détails des nouvelles technologies qui ont de quoi rendre fou. Regardez Le Témoin du Mal (1997) avec Denzel Washington, c’est une adaptation de la réalité et ça fait bien réfléchir.

Maintenant pour les deux jeunes femmes… Les personnes qui nous dirigent et qui ont comme arme/moyen de défense les flics, ont la capacité de savoir tout ce qui se passe dans le pays dans le moindre détail, même dans la tête des gens (si si, je vous assure…). Donc, tout en sachant pertinemment que cette personne était des plus dangereuses, il est possible que les deux gendarmes envoyées ne l’aient pas été par hasard. Faisaient-elles trop bien leur travail, trop honnêtement ? Si je dis ça c’est parce que j’ai trouvé dans les prises de vue de l’information dans les médias des signes que nos chers amis de la franc-maconnerie pourraient y être pour quelque chose (le "G" de "Gendarmerie" filmé plusieurs fois pile en limite de champ), mais sans savoir dans quelle mesure ils le seraient. Donc je fais des hypothèses qui certes déplaisent, bousculent les consciences, sortent du carcan (matrice…) dans lequel on nous enferme mais qui émanent d’une grande honnêteté et recherche de justice profonde et non pas simplement de surface. All I want to say is that they don’t really care about us…

C’est pour tout cela qu’il faut toujours prendre du recul par rapport à ces informations que l’on nous balance en pleine figure par des médias tous pieds et mains liés et réfléchir au réel souci de ce monde qui amène tous les jours à des tueries de ce genre aux quatre coins du globe, sinon rien ne changera jamais.

Mais je comprends bien évidemment que l'on ressente de la haine face à un homme qui a agi de la sorte, même si je ne le cautionne pas.

Enfin il n'y a guère qu'un homme qui n'a plus rien a perdre pour se permettre de parler ainsi.

 

Et aller, petit bonus : Le 17, comme la date du jour, c'est le numéro pour appeler qui déjà ?

Commentaires (2)

elisabetta
  • 1. elisabetta | 03/10/2012

bonjour, j'ai trouvé votre adresse sur le site le citoyen engagé. Vous semblez vous poser les bonnes questions, comme qui cela arrange dans l'affaire certaines tueries, par qui sont-elles organisées, c'est la question que je me suis posée lors du massacre de ses deux jeunes ces derniers jours dont l'un s'appelait je crois sophiame, un nom comme ça. Au moins ils vont pouvoir quadriller la banlieue au lieu d'interdire tous les nouveaux jeux video qui forment les futurs assassins mais les adeptes de la liberté satanique vous diront qu'eux sont des democrates et qu'il est donc interdit d'interdire. Certains de leurs collègues se sont peut-être moqués de ces deux jeunes femmes qui devaient vouloir faire leur travail avec conscience et les ont envoyé chez cet homme détruit par le système qui est devenu un assasin.

Elisabetta

bruleparlesillumines
  • 2. bruleparlesillumines (site web) | 04/10/2012

Merci pour votre commentaire. Le souci est que dans ce genre de cas les suppositions ne manquent pas. Mais malheureusement pour s'approcher de la vérité il faudrait avoir une expérience de la vie, de la société et du pouvoir que je n'ai pas et n'aurai très certainement jamais. Je poste donc mes réflexions sur le net qui pourraient servir quelqu'un de plus aguerri que moi en quête de vérité, comme un pièce de puzzle personnelle que je mettrais à disposition.

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 08/08/2013