Réflexion importante pour ceux dont la vie tourne mal sans raison apparente

J’ai remarqué que c’était impressionnant le nombre de personnes qui vous disent, quand vous vous présentez comme une victime, que vous êtes seul maître de votre destin, qu’il faut voir le bon côté des choses pour que tout aille mieux, qu’il faut se concentrer sur le bien, que si l’on change notre façon de voir la vie alors la vie change, que le pouvoir de la pensée est essentiel et que quand on est pessimiste les choses ne peuvent que tourner mal... Comme si l’on cherchait à vous rendre responsable de la dégradation ou de la destruction de vos vies.

 

Cela veut dire quoi en somme ? Que l’enfant et l’adulte qui meurent de faim toutes les quatre secondes dans le monde n’ont pu su voir la vie en rose ?! Qu’il suffit qu’un africain regarde du jour au lendemain un terrain vague en se disant que demain il sera rempli de blé pour que des graines affluent de je ne sais où et que la pluie se mette à tomber ?! Que les personnes maltraitées dans le monde sont victimes de leurs esprits qui broient du noir à longueur de journée peut-être ?! La réponse est non évidemment. Cette vision de la vie reste des paroles et uniquement des paroles. Par ailleurs, vous avez beau parler avec le sourire de bonheur, d’amour ou d’amitié, à celui qui vous expose ce genre d’inepties, le souci reste entier et en aucun cas cette personne ne vous tendra la main de manière concrète…

 

Entrer dans ce petit jeu-là et croire que nous sommes réellement responsables de nos échecs peut, dans un grand nombre de cas, mener au suicide. En effet, persuadés que vous avez le pouvoir de changer les choses, vous allez chercher à atteindre un objectif, dont vous ne savez pas qu’il est inaccessible puisque la cause de vos malheurs est extérieure, jusqu’à vous rendre malade ou bien pire. Cela est bien évidemment fort à propos dans le monde du travail. A l’inverse, extérioriser les raisons de nos échecs et faire en sorte d’être certain que ce qui nous arrive n’est pas de notre faute, en étant irréprochable par exemple, permet de s’en préserver.

 

J’appelle ça la « positive attitude suicidaire » surement répandue par nos élites et autres bourreaux afin que les personnes victimes du système et de ses valets s’éliminent d’elles-mêmes. Toutes les personnes qui s’évertuent à répandre cette idée sont complices des horreurs/psychopathes qui nous gouvernent. Cette technique trouve d’ailleurs très bien sa place dans notre monde moderne occidental où la pression psychologique dans tous les domaines de la vie est très intense.

 

Soyez irréprochables, respectueux, souriants, de bonne volonté, agissez avec bonne conscience, « rentrez dans les clous » et si cela ne va toujours pas… réveillez-vous bon sang, même si la cause ne vous est pas visible, vous n’y êtes pour rien !

Brulé Parlesilluminés


----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

En lien avec le thème de cet article vous pouvez aussi lire cette page qui corrobore mes propos avec un exemple concret : 13 principes pour être heureux

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 24/08/2013